LE PORTRAIT TIRÉ DU JEUNE BALZAC

BALZAC (Honoré). DEVERIA (Achille).

Portrait d’Honoré de Balzac jeune par Devéria.

Plaque de cuivre (280 x 220 mm) ayant servi au tirage en héliogravure et un tirage du portrait contrecollé sur l’enveloppe du cuivre qui porte le cachet de l’imprimerie d’Art A. Salmon, Porcabœuf succ. Avec la date de 1913.

 

On joint :

 

Le premier numéro du Courier Balzacien daté de décembre 1948 dans lequel figure le portrait.

 

Provenance : Fonderie Balzac – Deberny.

TRÈS RARE PLAQUE DE CUIVRE AYANT SERVI AU TIRAGE DU PORTRAIT DE BALZAC JEUNE DESSINÉ À SA DEMANDE PAR ACHILLE DEVERIA.

 

Beau portrait tiré en camaïeu d’Honoré de Balzac quand il avait environ 25 ans, portant l’inscription « et nunc et semper », accompagné de son cuivre gravé par Clément.

 

Il existe dans le fonds Lovenjoul de la Bibliothèque de l’Institut une lettre de Balzac (Lov. ms. A 286, fol. 200) adressée à Deveria qui annonce la commande de ce portrait.

 

« Mon cher Achille, Il me faut à l’instant une seppia de ma figoure ; je viens ; donnez-moi trois heures de votre tems. Mais trois heures sont un immense sacrifice, vu que je suis traqué par le travail. Brûlez ce petit mot, et dite oui ou non. Mille gracieusetés, de B[al]z[ac] ».

 

La lettre est non datée, mais on estime que le portrait a du être exécuté par Deveria vers 1825/1826. Le tirage du portrait a été effectué pour l’ouvrage La jeunesse de Balzac de Georges Hanoteaux et Georges Vicaire, imprimé par la maison Lahure en 1921.

 

C’est par cet important portrait que nous connaissons la physionomie de Balzac jeune homme de 26 ans à l’aspect poupon et juvénile avec des lèvres lippues et un regard rêveur. 

1800