DE L’ÉDUCATION PHYSIQUE AUX TEMPS DES LUMIÈRES

 

OU LA RAISON ÉDUQUÉE (AUSSI) PAR LE CORPS

BALLEXSERD (Jacques).

Dissertation sur l'Education physique des Enfans.

Depuis leur naissance jusqu'à l'âge de puberté. Ouvrage qui a remporté le Prix le 21 Mai 1762, à la Société Hollandoise des Sciences. 

 

Paris, chez Vallat-La-Chapelle, 1762.   

 

In-8 de (4) ff., 238 pp. et (5) ff. - Veau lavallière moucheté, triple filet doré gras et maigre en encadrement sur les plats, dos lisse orné de filets dorés, pièce de titre de maroquin vert, tranches mouchetées rouges (reliure de l'époque).

ÉDITION ORIGINALE D’UN DES TRAITÉS MAJEURS D’ÉDUCATION DES LUMIÈRES.

 

S'inscrivant dans le développement de la littérature pédagogique consacrée au corps, l’ouvrage fut publié la même année que L'Émile de Jean-Jacques Rousseau, par un autre citoyen de Genève, le médecin Jacques Ballexserd (1726-1774).

 

Celui-ci fut un des premiers à inscrire dans le titre le terme "d'éducation physique". Sa Dissertation, divisée en quatre époques au fil de la croissance de l'enfant, s'intéresse particulièrement aux soins qu'il convient de lui prodiguer en vue du meilleur développement de son corps.

 

L'auteur se prononce notamment en faveur de l'allaitement maternel, de l'inoculation "des Philosophes médecins, aussi éclairés qu'amis de l'humanité, en ont assez prouvé la nécessité", et contre les châtiments corporels "très-dangereux pour leur santé".

 

Très bel exemplaire en reliure de l'époque et grand de marges.

Légère décoloration au premier plat.

1200